Home / Societe / Érosion côtière : Les députés donnent les moyens à l’exécutif pour arrêter la mer

Érosion côtière : Les députés donnent les moyens à l’exécutif pour arrêter la mer

Adoption de la loi portant autorisation de ratification d’un accord de crédit de plus de 32 milliards de Fcfa, entre le Bénin et Rabobank, dans le cadre du financement partiel de la 2e phase du projet de protection de la côte à l’Est de Cotonou. Cette ratification devrait permettre de lutter efficacement contre l’avancée de la mer sur la côte est.

D’un coût de 32 472 995 167 Fcfa, cet accord de ratification adopté par les parlementaires le mardi 10 octobre 2017 entre dans le cadre de la deuxième phase de ce projet de protection de la côte à l’est de l’épi de Siafato initié en 2007, qui consistera à injecter du sable, à construire des épis intermédiaires et des murs de revêtement de 900 mètres linéaires à la côte. Ce montant remboursable en 12 ans dont 02 ans de différé pour un taux d’intérêts de 1,39% l’an permettra de construire des revêtements et des épis de protection, de faire le dragage et l’injection de sable pour le rechargement de la plage sur un linéaire de 15km allant des quartiers de Finagnon, Akpakpa Dodomè, Donatin, Fifadji-Hounto… jusqu’à la lisière de Tokplégbé, très touchés par le phénomène de l’érosion côtière, ainsi que plusieurs quartiers de la commune de Sèmè-Kpodji, dont Agblangandan tout aussi sous la menace de l’avancée de la mer.

 

A propos Frejus SASSE

Rédacteur en chef / Journaliste - Blogger

lire aussi.

Justice : Le mouvement de débrayage largement suivi dans les tribunaux et Cours d’appels

Le mouvement de grève de 48h enclenché par les six (06) syndicats de la justice, pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *