Home / Societe / Rentrée universitaire à l’Uac : Les inscriptions académiques désormais payantes

Rentrée universitaire à l’Uac : Les inscriptions académiques désormais payantes

Marie Odile ATTANASSO, Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique

Le Bénin vient de se conformer aux normes communautaires de l’UEMOA en matière d’harmonisation des frais d’inscriptions dans les universités publiques de la sous région. 

Finie la gratuité des inscriptions académiques dans les universités publiques du Bénin. C’est la plus importante des réformes annoncée à l’amphithéâtre Idriss Deby de l’Université d’Abomey – Calavi, ce lundi 2 octobre par Marie Odile ATTANASSO, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique à l’occasion de la rentrée solennelle universitaire 2017-2018.

Conformément aux dispositions prévues, les étudiants suivant qu’ils soient en cycle de Licence, Master ou Doctorat devront respectivement payer 25.000 Fcfa, 50.000 Fcfa et 75.000 Fcfa comme frais d’inscription administrative à compter de la rentrée universitaire 2017-2018.

Cette réforme permet au Bénin de se conformer aux normes communautaires de l’UEMOA, entrée en vigueur dans certains pays comme le Sénégal, depuis octobre 2013. Une décision prise par les ministres de l’Enseignement supérieur des Etats de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) à Ouagadougou en 2004. Ils avaient préconisé  le relèvement substantiel des frais d’inscription à l’université devant demeurer dans une même fourchette pour tous les étudiants ressortissants de l’UEMOA et souhaité que ces frais de scolarité puissent répondre aux exigences d’un enseignement supérieur de qualité et aux coûts réels de la formation académique et professionnelle. C’est l’une des recommandations aux problèmes de libre circulation et d’harmonisation des curricula LMD dans les universités publiques de l’espace UEMOA.

 

A propos Ulvaeus BALOGOUN

Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

lire aussi.

Justice : Le mouvement de débrayage largement suivi dans les tribunaux et Cours d’appels

Le mouvement de grève de 48h enclenché par les six (06) syndicats de la justice, pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *